Toutes les news


Brèves du secteur médico-social consulter

Bulletin trimestriel consulter

Actualités associatives consulter

 Vie des établissements et servicestous les sujets de la rubrique

Juillet 2018

C’est l’effervescence à Châtain : nous sommes à quelques jours d’un challenge inédit qui se déroulera dans le Maine-et-Loire, plus précisément à Cholet. Pourquoi Cholet ? Parce que c’est une ville-étape du Tour et que 5 résidents* vont y éprouver leur endurance à vélo et en tricycle…


Organisation

Dimanche 8 juillet, ces sportifs du foyer de vie réaliseront une étape du Tour de France (épreuve de contre-la-montre de 35 km), la veille du passage des coureurs. Considérant les différents équipements (vélo & tricycle) et capacités physiques de chacun, tous ne vont pas au même rythme. Nos coureurs se devront pourtant d’être solidaires : le but n’est pas la performance de quelques-uns mais de parvenir à boucler le parcours pour franchir ensemble la ligne d'arrivée. De ce fait, aucune échappée en perspective, le mot d’ordre est de rester en petit peloton bien groupé ! Un des 3 encadrants ouvrira la route en vélo tandis que l'équipe sera suivie par un camion signalant les coureurs, prêt à venir à la rescousse en cas d’incident technique ou de coup de fatigue de l'un d'entre eux… « Nous avons prévu de partir “à la fraîche”, de bon matin, explique Émilie Marot, éducatrice sportive. Des pauses régulières auront lieu et le circuit a été légèrement adapté afin d’éviter les voies trop fréquentées du centre-ville. » Émilie sera accompagnée de 2 de ses collègues : Florent Pedregno et Christelle Gauthé. Dans un tel projet, l’encadrement, l’aspect logistique et la sécurité sont importants.

Préparation

… et cela va sans dire, la préparation sportive est aussi essentielle ! Les entraînements ont eu lieu dans le cadre d’un atelier cyclisme qui a vu le jour en septembre 2017. Interrompus cet hiver (météo oblige !), les entraînements ont repris au printemps à raison d’une séance hebdomadaire. Ils se sont intensifiés ces dernières semaines pour être au top le jour J ! « Nous avons ainsi noté une progression de 3 mn par km », commente Émilie, tout en précisant que la moyenne est d’environ 7 km/h… Un rythme plutôt tranquille donc, mais comme le disait un fameux fabuliste « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ! ».

Nul doute que ce sera leur cas et gageons que leur enthousiasme et leur persévérance leur permettront d’atteindre la ligne d’arrivée.

 

Pour en savoir plus sur cette étape, consulter

https://tourdefrance.cholet.fr/plan-interactif-contre-montre/

https://todaycycling.com/etape-3-tour-de-france-2018-presentation/

 

* Nicolas B., Benoît L., Julien L., Soraya M., Matthieu R. et Jean-François V. supporter également du voyage.

 

Article : Anne Auger, chargée de communication.